COMMENT LIMITER SES DÉCHETS ?

Depuis des années, les déchets s’accumulent et le bilan devient de plus en plus alarmant pour notre belle planète. Loin de moi l’idée de vous donner des leçons, ma consommation n’est pas parfaite, mais cet article est fait pour vous si vous souhaitez faire un pas de plus vers une consommation responsable, à votre rythme et selon vos moyens.

Conseils pour limiter ses déchets quotidien

Aujourd’hui, il existe de nombreuses alternatives au plastique, au jetable. Au-delà d’être bénéfiques pour l’écosystème, la majorité du temps elles vous permettront aussi de réaliser des économies.

DANS LA CUISINE

  • Acheter en vrac : Beaucoup de commerçants acceptent que vous emmeniez directement vos contenants pour faire vos courses. Bocaux ou sacs à vrac, ils vous permettront de limiter considérablement le plastique dans vos achats. Le vrac s’étant démocratisé, on en trouve désormais dans les grandes surfaces, même si je vous conseille plutôt d’aller faire un tour du côté des épiceries bio et/ou d’un marché local. Contrairement aux idées reçues, les produits ne sont pas plus chers.
  • Réutiliser les contenants : Qu’il s’agisse de pots de confiture ou d’autres contenants réutilisables, ils vous permettront de mieux conserver vos aliments, notamment les denrées sèches. Sur une étagère, ils sont aussi plus esthétiques que le plastique !
  • Utiliser une gourde plutôt que des bouteilles d’eau : Pour avoir un produit de bonne qualité et durable, choisissez-la en inox et sans BPA. Personnellement, j’en ai une de chez Qwetch et elle est parfaite !
  • Faire le tri : Le plastique et le papier pourront ainsi être recyclés et votre impact environnemental limité ! Et en appliquant les conseils livrés au-dessus, vos déchets non-organiques seront considérablement réduits.

DANS LA SALLE DE BAIN

  • Faire attention à la composition de ses produits cosmétiques : Même si ce conseil ne concerne pas directement la production de déchets, il est important de vérifier la composition de ses soins car, si elle a un impact sur la planète, elle en a aussi sur votre santé. Cela nous amène au deuxième point, qui vous permettra d’avoir le contrôle sur ce que vous mettez sur votre peau.
  • Faire ses cosmétiques soi-même : Les produits dits conventionnels et vendus chers laissent entendre qu’ils sont plus efficaces. Très souvent, leur coût est lié au marketing et à la publicité faite pour les promouvoir. Réaliser ses produits soi-même permet d’utiliser des produits bruts et adaptés à ses besoins spécifiques. Petite astuce utile si vous souhaitez optimiser vos DIY, n’hésitez pas à garder et à réutiliser vos flacons vides.
  • Utiliser de la cosmétique solide : Si vous n’avez pas l’envie ou le temps de les faire vous-même, je vous conseille de vous tourner vers la cosmétique solide. Il existe sur le marché des marques à la fois écologiques et éthiques, telles que LamazunaPachamamai ou Les savons de Joya, qui commercialisent des produits durables et de qualité.
  • Préférer une brosse à dents en bambou ou à tête rechargeable
  • Bannir les cotons-tiges au profit d’un Oriculi ou de cotons-tiges en silicone proposés par LastSwab, une marque danoise avec de jolies valeurs (attention aux contrefaçons disponibles sur Internet !)
  • Opter pour les cotons démaquillants lavables ou un gant démaquillant : À la fin d’une année, on compte environ deux kilos de cotons utilisés par personne, à raison d’un démaquillage quotidien. Grâce à ces alternatives, vous pourrez éviter cette masse de déchets tout en faisant des économies !
  • Utiliser une cup menstruelle ou une culotte de règles à la place des tampons ou serviettes hygiéniques : Si la tâche vous paraît difficile à l’extérieur, commencez par en faire l’expérience chez vous, le week-end ou la nuit en ce qui concerne la culotte de règles.
Cosmétiques solides et brosse à dents en bambou pour un mode de vie zéro déchet
Soins aux huiles essentielles pour un mode de vie zero déchet

POUR LE MÉNAGE

  • Faire ses produits ménagers ou utiliser des produits bruts : Il existe de nombreux substituts aux produits ménagers conventionnels, efficaces et moins onéreux ! Pour en citer quelques-uns, vous pouvez utiliser : le vinaigre blanc pour faire briller toutes les surfaces, le savon de Marseille ou le savon noir qui sont de puissants dégraissants, la terre de Sommières pour désincruster une tâche coriace, le bicarbonate et le percarbonate de soude afin de blanchir et d’enlever les mauvaises odeurs, le citron pour venir à bout du tartre et enfin, les huiles essentielles pour procurer une senteur agréable à votre linge ou en diffusion dans vos pièces à vivre.
  • Remplacer l’éponge par un tawashi, une brosse écologique issue du Japon, efficace et multi-usages, que l’on peut fabriquer soi-même ou acheter dans le commerce
  • Utiliser de vieux tissus : T-shirts usés, troués ou délavés, pensez à l’upcycling ! En un rien de temps et avec peu de matériel, vous pouvez les transformer en chiffons ou cotons lavables pour les plus doux.
Conseils pour faire ses courses en limitant ses déchets

À L'EXTÉRIEUR

  • Préparer son bento : Faire vos repas vous permettra non seulement de mieux manger mais aussi de faire des économies facilement ! Manger dehors ou acheter à emporter régulièrement peut coûter cher sur du long terme.
  • Se servir de couverts réutilisables : N’oubliez pas d’emporter vos couverts avec vous et si cela vous paraît trop contraignant, il existe aujourd’hui le cousin du couteau-suisse avec fourchette, couteau et cuillère intégrés. De quoi vous dépanner sans être encombré.e !
  • Penser aux tote bags et sacs à vrac : Comme pour les courses alimentaires, si vous faites du shopping, vous êtes en droit de refuser les sacs que l’on vous propose en caisse. À la place, conservez dans votre sac un tote bag dont vous pourrez vous servir dès que vous en aurez besoin.
  • Refuser les pailles : Cumulées, les pailles sont un véritable fléau pour l’environnement. Si vous ne pouvez pas vous en passer ou que c’est un plaisir que vous souhaitez conserver, je vous conseille d’opter pour des pailles en inox ou en verre, que l’on trouve aisément dans le commerce.
  • Proposer son propre gobelet : Si vous êtes un.e adepte du café/thé du matin, n’hésitez pas à proposer au commerçant de remplir directement votre gobelet ou mug réutilisable.
  • Réutiliser les sacs plastiques si on en a : Il arrive que, malgré tous nos efforts, quelques sacs plastiques se glissent encore dans notre quotidien. Pas de panique, on les réutilise ! Si vous avez des colis à envoyer ou des courses à faire et que vous n’avez pas de tote bag, il pourra toujours vous être utile.

Enfin, pensez à la seconde main ! Qu’il s’agisse de vêtements, de meubles, de décoration ou d’électroménager, elle représente une solution parfaite pour recycler, limiter sa production de déchets et économiser. Une multitude de sites en ligne favorise la seconde main (LeBonCoin, Vinted, CrushON…) mais vous pouvez aussi vous rendre sur place, en vide-grenier, en brocante ou en friperie pour dénicher des pépites et échanger avec d’autres personnes, c’est encore mieux !

Le « zéro déchet » ne sera jamais total et parfait, mais je pense que c’est une philosophie qui peut apporter beaucoup de positivité et de liberté dans sa vie. Pour aller plus loin, je vous renvoie à l’article précédent sur les 5 clés pour s’alléger, qui traite des bénéfices du minimalisme sur son environnement et sur soi-même.

Sur ces mots, je vous invite à me partager vos propres conseils dans les commentaires et je vous retrouve très vite dans un prochain article !

Laisser un commentaire

Fermer le menu